Joël Dicker – La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert

LVAHQ

LE QUATRIÈME DE COUVERTURE

A New York, au printemps 2008, alors que l’Amérique bruisse des prémices de l’élection présidentielle, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès est dans la tourmente: il est incapable d’écrire un nouveau roman qu’il doit remettre à son éditeur d’ici quelques mois.

Le délais est près d’expirer quand soudain tout bascule pour lui: son ami et ancien professeur d’université, Harry Quebert, l’un des écrivains les plus respectés du pays est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d’avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison.

Convaincu de l’innocence de Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire et mener son enquête. Il est rapidement dépassé par les événements: l’enquête s’enfonce et il fait l’objet de menaces. Pour innocenter Harry et sauver sa carrière d’écrivain, il doit absolument répondre à trois questions: Qui a tué Nola Kellergan? Que s’est-il passé dans le New Hampshire à l’été 1975? Et comment écrit-on un roman à succès?

Sous ses airs de thriller à l’américaine, La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert est une réflexion sur l’Amérique, sur les travers de la société moderne, sur la littérature et sur les médias.

MON AVIS

L’enquête est prenante. J’ai commencé le livre vendredi, pendant les heures creuses au boulot et j’ai fini les 670 pages ce dimanche, sachant que j’ai 3 enfants et une maison à tenir, le week-end. Dès que je me posais, je rouvrais le livre et j’ai continué hier soir « au finish », tellement je voulais connaître le fin mot de l’histoire.

Diverses possibilités sont exploitées et, à la fin, on est de toute manière surpris…

J’ai beaucoup apprécié que l’auteur utilise des styles différents, selon le narrateur, selon l’époque, selon le mode de communication (retranscription de conversation, cours de l’histoire, parties de romans).

J’ai d’autant plus aimé que c’est un livre écrit en Français. Je m’aperçois de plus en plus de la richesse de lire un livre dans sa langue d’origine. Je me pose souvent des questions quant au style d’un livre, si le problème vient de la traduction ou de l’auteur, à la base. Je pense que je vais me mettre à lire les livres en anglais. C’est la seule autre langue que je pourrais me permettre de lire couramment, enfin, le néerlandais aussi, mais bon, il faut bien avouer que j’ai peu de sources d’information au sujet de la littérature néerlandophone…

En bref, je suis ravie d’avoir découvert ce livre grâce à un collègue (si tu me lis: merci! 🙂 )

N’hésitez pas à demander autour de vous ce que les gens lisent, on est parfois agréablement surpris.

challenge

Publicités

Une réflexion sur “Joël Dicker – La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s