Anne et Serge Golon – Angélique, Marquise des Anges

20130913_212945

Longtemps que je n’ai pas laissé de billet sur ce blog, dépassée par les événements de la rentrée.

J’ai plusieurs livres commencés mais je n’arrivais plus à m’y mettre, j’avais envie de « lecture-vacances », « lecture-détente ».

Après avoir vu Angélique dans la liste du challenge des 100 livres à avoir lus, j’avais eu envie de relire les livres, dévorés durant mon adolescence mais j’ai découvert qu’ils avaient été réédités sous une nouvelle forme, un nouveau découpage et j’ai lu dans un avis que la réécriture par Anne Golon seule (son mari étant décédé) avait affaibli l’aspect historique des romans et se rapprochait des films qui, il faut bien l’avouer, ne reflétaient pas entièrement les 19 (!!!) tomes de la série initiale.

challenge-des-100-livres-chez-bianca

Quel ne fut donc pas mon bonheur lorsque je trouvai sur la brocante du coin de ma rue une partie de l’édition originale (4 tomes pour 1 euro. Cette fois , je n’ai pas abusé).

Voici donc mon petit billet sur ce souvenir de mon adolescence que j’ai relu avec délectation… si si, je suis restée très fleur bleue!

MON RESUME

L’histoire débute en 1645. Angélique de Sancé de Monteloup est l’une des 10 enfants d’un Baron de la province poitevine sans le sou, mais dont les origines familiales remontent aux premiers rois de France. Elle grandit en totale liberté, jouant avec les enfants du village, organisant même une « grande évasion » vers les Amériques. Les paysans voient cette petite fille si belle telle l’incarnation d’une fée.

Après un passage par le couvent, Angélique est promise, par un accord financier et commercial, au comte de Peyrac, riche noble toulousain. Elle est désemparée: son mari est boiteux et défiguré et les origines de sa fortune sont floues, on parle de sorcellerie.

Cependant, sa grande intelligence, son cœur et son goût pour les belles choses pourraient faire changer les sentiments de la jeune femme.

MON AVIS

Avec en toile fond l’époque troublée de l’enfance de Louis XIV, de  la régence d’Anne d’Autriche et du Cardinal Mazarin, on suit attentivement la vie de cette famille noble désargentée qui ne garde que la fierté de ses origines et n’a aucun contact avec la Cour, et, lorsque que leurs cousins plus riches débarquent, le décalage est grand.

On commence ensuite à se rapprocher des grands de ce monde en découvrant l’envers du décor de la Fronde et, ensuite, suivant Angélique au bras de son époux, on assiste au mariage du Roi qu’on qualifiera plus tard de Soleil.

C’est exactement ce que j’évoquais en parlant de mon goût pour les romans historiques. Il y a l’histoire principale, celle de cette jeune fille qui grandit, se marie, vit des aventures personnelles, et puis il y a l’Histoire, les personnages dont le nom a traversé les époques et m’ont toujours fait rêver. Le Prince de Condé, la Grande Mademoiselle, et puis, dans les tomes suivants, Monsieur (Gaston d’Orléans, frère du roi), Madame de la Vallière, Madame de Montespan, Françoise Scarron qui deviendra Madame de Maintenon, Ninon de Lenclos et, bien sûr, ce Roi Soleil, son épouse la Reine Marie-Thérèse et toute leur Cour.

Bref, même à 37 ans, cette histoire d’amours et d’intriques à la Cour de Louis XIV me fait toujours rêver… Je suis à ma relecture du 5e tome sur 19. Il m’en reste pas mal à trouver, pour suivre Angélique dans ses aventures jusqu’aux Amériques (oui , désolée pour le « spoiler » mais c’est là-bas que l’histoire « se termine »… enfin, elle y vit encore de nombreuses aventures et puis un spoiler sur une saga datant de 1956, il y a prescription, non?)

Publicités

4 réflexions sur “Anne et Serge Golon – Angélique, Marquise des Anges

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s