Hélène Frappat – Lady Hunt

test lady hunt

LE QUATRIÈME DE COUVERTURE

Laura Kern est hantée par un rêve, le rêve d’une maison qui l’obsède, l’attire autant qu’elle la terrifie. En plus d’envahir ses nuits, de flouter ses jours, le rêve porte une menace : se peut-il qu’il soit le premier symptôme du mal étrange et fatal qui frappa son père, l’héritage d’une malédiction familiale auquel elle n’échappera pas ?
D’autres mystères corrompent bientôt le quotidien de la jeune femme, qui travaille pour une agence immobilière à Paris – plus un effet secondaire qu’une carrière. Tandis qu’elle fait visiter un appartement de l’avenue des Ternes, Laura est témoin de l’inexplicable disparition d’un enfant.
Dans le combat décisif qui l’oppose à l’irrationnel, Laura résiste vaillamment, avec pour armes un poème, une pierre noire, une chanson, des souvenirs… Trouvera- t-elle dans son rêve la clé de l’énigme du réel ?
Sur la hantise du passé qui contamine les possibles, sur le charme des amours maudites, la morsure des liens du sang et les embuscades de la folie, Hélène Frappat trace une cartographie intime et (hyper)sensible de l’effroi et des tourments extralucides de l’âme. Des ruines du parc Monceau à la lande galloise, avec liberté et ampleur elle réinvente dans Lady Hunt le grand roman gothique anglais, et toutes les nuances du sortilège.

MON AVIS

Livre que j’avais choisi et que j’ai reçu dans le cadre des matches de la rentrée littéraire organisés par Priceminister .

Je n’en ai fait qu’un bouchée.

Les rêves sont remplis d’irrationnel: prémonitions, lieux hantés, sur fond de bruyère et landes embrumées celtiques.

Les réveils, quant à eux, ramènent au rationnel: ces phénomènes surnaturels se produisent-ils réellement ou sont-ils les prémices d’une maladie génétique présente dans la famille?

L’irrationnel et le rationnel sont tellement liés, tellement fondés l’un sur l’autre qu’on ne sait plus ce qui est du domaine du rêve ou ce qui arrive réellement à l’héroïne, Laura, 37 ans.

C’est poétique aussi. D’ailleurs, l’auteur cite régulièrement Tennyson, poète préféré de Laura et de son père.

L’univers celtique, la poésie, le rêve, tout ceci m’a transportée ailleurs. Et ça fait du bien.

Publicités

Une réflexion sur “Hélène Frappat – Lady Hunt

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s