M.L. Stedman – The light between oceans (Une vie entre deux océans)

une vie entre deux océans

RÉSUMÉ

De retour des tranchées de la Grande guerre, Tom Sherbourne, un Australien s’isole du monde en devenant gardien de phare, sur l’île de Janus, île sauvage et reculée. C’est lors de ses courtes permissions à terre qu’il rencontre celle qui deviendra sa femme, Isabel. Ensemble, ils coulent des jours heureux, jusqu’à ce que le sort s’acharne, ne permettant à Isabel d’arriver au terme d’aucune de ses grossesses.

Un jour, un dinghy s’échoue sur « leur » rivage. A son bord, le cadavre d’un homme qu’ils ne connaissent pas et un nourrisson en pleine santé.

A la demande de son épouse qui vient de faire une énième fausse couche, Tom ignore le règlement et ne signale pas l’incident. Ils enterrent l’homme et gardent le bébé, qu’ils élèvent tendrement.

Cette décision ne sera pas sans conséquences…

MON AVIS

J’ai offert ce livre à ma maman, sur conseil de la libraire.

Quand je lui ai demandé son avis, elle avait un peu les larmes aux yeux en me disant que c’était triste mais qu’elle avait bien aimé. Je le lui ai donc emprunté 🙂

Il faut tout d’abord que je vous avoue que, depuis que j’ai des enfants, je n’ai plus la même sensibilité par rapport à certains thèmes. Les histoires relatives à l’enfance malheureuse, aux relations maternelles conflictuelles, ou autres, je les fuis comme la peste. Ca me donne une sensation d’oppression. Je pensais que ça passerait avec le temps, mais non, cette sensation est toujours présente.

Toujours est-il que ma maman, donc, en me parlant du livre, m’en a un peu dévoilé la suite et que, au fur et à mesure de ma lecture, sentant un instant fatidique approcher, je tentais de m’en détacher de plus en plus.

J’ai fait une pause de quelques jours, puis je l’ai repris, j’ai lu la fin (oui, ça m’arrive quand une histoire me semble insoutenable et que je veux savoir si, au moins, ça finit bien), et puis j’ai fini par revenir là où je m’étais arrêtée et je n’en ai fait qu’une bouchée.

Le thème en est l’amour, l’amour inconditionnel qu’une mère offre à son enfant, qu’il soit de son sang ou qu’elle l’ait adopté, choisi et choyé pendant des années, l’amour d’un homme qui renonce à tous ses principes et va jusque se sacrifier pour la femme qu’il aime, l’amour d’une famille qui peut aider un enfant à s’épanouir dans une vie qu’il n’aurait pas forcément choisie.

C’est poignant, c’est inhumain toute cette souffrance maternelle, mais c’est un très beau roman.

Publicités

4 réflexions sur “M.L. Stedman – The light between oceans (Une vie entre deux océans)

  1. Ca a l’air bien cette histoire. Je n’ai pas d’enfants encore alors je sais que j’aurais un certain « recul » par rapport a l’histoire. Cela dit je reste quand meme quelqu’un de sensible, meme sans enfants! ;-)Ca me tente bien, je le note merci!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s