Gilles Milo-Vacéri – Que son règne vienne

que son règne viennePREAMBULE

Je vous vois venir, avec vos gros sabots, oui, vous, là. Non, je ne touche pas de commission sur les ventes de cet auteur. Mais quand un auteur, himself, prend la peine de venir via mon blog, compléter le formulaire de contact et me proposer un livre gratuit, un thriller en plus, et que j’ai vraiment aimé les trois autres livres que j’en ai lus (voir ici, ici et ici), je ne vois pas l’intérêt de refuser. D’autant que, excepté les cadeaux gagnés par #vendredilecture (dont le premier que j’ai lu de cet auteur) et ceux tombés dans le domaine public, tous mes livres, je les paye.

Bon, quand j’ai vu l’éditeur, j’ai eu un doute, je l’avoue… ben oui, pour moi, les éditions Harlequin, ce sont les petits livres romantiques que j’achetais en lot à 18 ans et que je lisais dans ma petite chambre d’étudiante, entre deux festivités, et que je planquais pour qu’on ne les voie pas…

Eh bien non, visiblement, ils se sont diversifiés, les Editions Harlequin. C’est vraiment un polar que je viens de lire… et un bon!

MON RESUME

Le Commandant Gabriel Gerfaut, profileur spécialisé dans les meurtres en série, de la brigade criminelle parisienne, ayant reçu une formation complémentaire aux Etats-Unis, se prépare à partir en vacances lorsque son supérieur le convoque dans son bureau.

Une série de meurtres sordides sur des femmes en fin de grossesse a lieu en Bretagne. La police locale requiert son aide. On lui doublera ses congés, mais il doit partir.

Accompagné du lieutenant Adriana Guivarch qui l’assistera, le voilà en route vers Guingamp, où ses pas le mèneront sur la piste d’une confrérie d’adorateurs de Satan.

MON AVIS

J’ai dû lire sur pc, à cause du format du livre que j’ai reçu. Je me suis donc dit que ça allait vite me fatiguer de lire de cette manière. Mais non, rien à y redire. Comme je l’ai déjà dit dans d’autres chroniques, quand vous lisez un livre de Gilles Milo-Vacéri, au bout de quelques lignes, vous êtes entré dans l’histoire, happé par l’intrigue et, hier, puisque c’est hier que je l’ai lu, je trépignais littéralement quand mes enfants voulaient jouer à l’ordinateur, pressée que j’étais de reprendre la lecture là où je l’avais arrêtée.

On s’attend à un héros un peu asocial (comme le sont souvent les profileurs dans les romans policiers), un peu sûr de lui, ce qu’il est par moments, mais il se montre aussi humain, empathique… normal, quoi, une vraie personne. Ca ajoute à son charme. Ca crée une proximité avec le lecteur.

Je pense que c’est ça, la force de cet auteur: il présente des héros extraordinaires, mais en leur prêtant des réactions et des pensées « normales ». Il mérite vraiment d’être connu. Je lui souhaite sincèrement beaucoup de succès!

Sur le quatrième de couverture, on peut lire qu’il s’agit de la « première des enquêtes du Commandant Gabriel Gerfaut ». J’ai hâte d’en découvrir de nouvelles.

Publicités

Une réflexion sur “Gilles Milo-Vacéri – Que son règne vienne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s