Je mange, je dors, je me gratte…

wpid-2015-02-24_13.10.59.jpg
Editions Albin Michel Jeunesse

Une amie m’avait déjà signalé l’existence de ce livre… ben oui, forcément, Wombat, c’était mon totem chez les guides…

Et voilà que je vais faire un tour à ma librairie préférée, pour chercher un livre pour mon petit garçon qui me réclame un peu de lecture ces derniers jours et avec qui je vais passer un peu de temps demain et je tombe dessus.

Il m’a l’air bien rigolo, ce « journal d’un Wombat ». Il fait la sieste, il grignote et il se gratte. Il travaille un peu à son terrier. et puis il fait la sieste, il mange une carotte et il refait la sieste.

Je remercie mes animateurs de l’époque d’y avoir trouvé une ressemblance, soit dit en passant…

Je ferai un EDIT sur cet article pour vous dire ce que mon fils de 4 ans en a pensé.

Publicités

Pas d’anniversaire sans cadeau…

…c’est ce que m’a dit le gars de chez Belgique Loisirs en m’offrant 10 points et un livre de recettes de cocktails…

wpid-2015-01-28_18.20.42.jpg

(chouette, on va picoler ce week-end pour fêter
ma dernière ligne droite avant la quarantaine!)

Mon chéri m’a dit: « Fais-toi plaisir pour ton anniversaire, offre-toi ce que tu veux »

Alors, du coup, outre quelques vêtements sortis directement de la fin des soldes, trois nouveautés sont entrées dans ma bibliothèque cette semaine… vous avouerez que j’ai été plus que raisonnable…

wpid-2015-01-28_18.18.02.jpg

Editions France Loisirs – 655 pages

Juste parce que c’est Patricia Cornwell, et Kay Scarpetta, bien-sûr. J’avais été déçue par deux ou trois épisodes, mais le dernier, Vent de glace, m’avait beaucoup plu.

wpid-2015-01-29_17.17.51.jpg

Le livre de poche – 314 pages

Sur conseil d’une amie, je vais découvrir cet auteur de policiers.

wpid-2015-01-29_17.18.23.jpg

Editions Pocket – 343 pages

En cherchant le précédent, dans les poches policiers, je suis tombée sur ceci. J’ignorais jusqu’alors que Gilles Legardinier, découvert récemment dans Complètement cramé et Demain j’arrête, avait aussi écrit des policiers. Etant intriguée, je l’ai acheté…

Quels sont les livres qui ont débarqué cette semaine?

 Trouvé chez le bouquiniste

wpid-20150124_091416.jpg

Editions de Noyelles
Grand Format – 533 pages

La présentation de l’éditeur:

Lyse-Rose ou Emilie? Quelle est l’identité de l’unique rescapé d’un crash d’avion, un bébé de trois mois? Dux familles, l’une riche, l’autre pas, se déchirent pour que leur soit reconnue la paternité de celle que les médias ont baptisée libellule.

Dix-huit ans plus tard, un détective privé prétend avoir découvert le fin mot de l’affaire, avant d’être assassiné, laissant derrière lui un cahier contenant tous les détails de son enquête.

Du quartier parisien de la Butte-aux-Cailles Jusqu’à Dieppe, du Val-de-MArne aux pentes jurassiennes du mont Terrible, le lecteur est entraîné dans une course haletante jusqu’à ce que les masques tombent.

Hasards et coïncidences ne sont-ils que les ricochets du destin?

Ou bien quelqu’un, depuis le début, manipule-t-il tous les acteurs de ce drame?

Ca faisait longtemps que ce livre me faisait de l’oeil. Quand je l’ai vu chez le bouquiniste, je n’ai pas résisté.

Obtenus en prêt

wpid-20150124_091441.jpg

Editions France loisirs
Grand format – 730 pages

La présentation de l’éditeur:

Broken Harbour, un lotissement à quelques encablures de Dublin…

Dans une maison sur le rivage, Patrick Spain et ses enfants sont morts, sa femme Jenny a été grièvement blessée.

Or, l’enquête policière n’aboutit pas à une conclusion simple. Si la maison est immaculée, les murs sont percés de trous, on y a dissimulé des caméras partout. La scène du crime ne raconte pas qu’un fait divers tragique. Il y avait bien un mystère chez les Spain…

Auteure découverte il y a quelques années grâce à l’ami qui m’a prêté celui-ci d’ailleurs. Elle écrit de très bons policiers se déroulant en Irlande.

wpid-20150124_091508.jpgEditions Nouvelles Plumes
Grand format – 400 pages

La présentation de l’éditeur:

A Boston, un tueur en série laisse derrière lui des cadavres de femmes selon un rituel similaire au martyre des saintes. Gravé dans leur chair, un texte en hébreu…

Interrogé dans le cadre de l’enquête, Tim, prêtre d’une trentaine d’années, a la surprise de retrouver dans la jeune inspectrice chargée de l’enquête, Darcy, la petite fille dont il était tombé amoureux enfant, un jour d’été. Celle-ci a grandi mais elle est restée le tourbillon incontrôlable qui l’avait charmé. Heureuse de pouvoir mettre à profit l’érudition religieuse de son ami, Darcy l’entraîne dans sa traque du tueur.

Alléchée par le résumé, je ne saurais en dire plus, si ce n’est que c’est un prêt du même ami, qui partage généralement les mêmes goûts policiers que moi.

Nouveautés de la semaine

Cette semaine, quelques nouveautés ont rejoint ma bibliothèque…

On a vu souvent rejaillir le feu de Marie-Noël Paschal

wpid-20150116_153152-1.jpg

Nouveau partenariat du blog avec Les Editions Baudelaire.

516 pages

C’est tout frais tout neuf, le livre était au courrier de ce jour.

Présentation de l’éditeur:

Dans ce troisième roman, situé comme les deux premiers dans le cadre de sa région d’adoption, Marie-Noël Paschal évoque les thèmes qui lui sont chers : la Haute-Provence, l’amour et l’art. Car au cœur de cette histoire aux multiples rebondissements apparaît un artiste qui a aimé ce pays et y a peint quelques-unes de ses œuvres les plus belles, les plus brûlantes : Nicolas de Staël.

 

Une Diva amoureuse de Jacques Mercier.

wpid-2015-01-16_15.41.10.jpg

J’ai aimé l’homme de télé et je suis son blog depuis quelque temps.  J’avais envie de lire un de ses romans.

Publié aux Editions Ikor, disponible au format papier et numérique (pour lequel j’ai opté personnellement)

Présentation de l’éditeur:

L’histoire débute sur l’image idyllique d’un couple lié « à la vie comme à la scène ». Lui est un auteur de pièces de théâtre à succès. Elle est son actrice fétiche, sa femme, son grand amour.
L’auteur nous emmène dans les coulisses, avec ses intrigues, ses jalousies, sa générosité ; mais aussi avec l’écriture, les répétitions, les mises en scène, sur fond de stress et du bonheur d’être applaudi, écouté et aimé.
Il nous dirige dans le monde des apparences, de la création ou amour rime avec passion et émotion, et nous aide à découvrir la profondeur des sentiments d’une Diva amoureuse.

 

Retour à Little Wing de Nicolas Butler

wpid-2015-01-16_10.55.15.jpg

Publié aux Editions Autrement, 445 pages

Prêté par ma maman…

Présentation de l’éditeur:

«Ces hommes qui sont tous nés dans le même hôpital, qui ont grandi ensemble, fréquenté les mêmes filles, respiré le même air. Ils ont développé une langue à eux, comme des bêtes sauvages.»
Ils étaient quatre. Inséparables, du moins le pensaient-ils. Arrivés à l’âge adulte, ils ont pris des chemins différents. Certains sont partis loin, d’autres sont restés. Ils sont devenus fermier, rock star, courtier et champion de rodéo. Une chose les unit encore : l’attachement indéfectible à leur ville natale, Little Wing, et à sa communauté. Aujourd’hui, l’heure des retrouvailles a sonné. Pour ces jeunes trentenaires, c’est aussi celle des bilans, de la nostalgie, du doute…

Nickolas Butler signe un premier roman singulier, subtil et tendre, récit d’une magnifique amitié et véritable chant d’amour au Midwest américain.

Cette semaine, à la librairie

Il me restait un bon d’achat de 5 euros dans une librairie-papeterie.

Pour me donner la conscience tranquille, avant d’y entrer, j’ai envoyé un message à ma fille aînée, pour savoir s’il lui manquait des fournitures scolaires.

Rassurée sur ce point, j’entre donc dans la librairie, juste pour voir si un livre au format poche me faisait de l’œil… et je suis tombée sur ça…

La-femme-qui-decida-de-passer-une-annee-au-lit

Vu mon état d’esprit suite aux événements parisiens, …

twitter

… je me suis dit que c’était une bonne idée…